Discours de Clément lors de la Manif pour tous du 16 octobre

clement

L’intégralité du discours : 

Discours d’Homovox par Clément Borioli
Manif pour tous du 16 octobre 2016 – Paris – Porte Dauphine

– au Président de la République –

« Vous, Président… »

Monsieur le Président,

Voici déjà 4 ans que nous nous sommes mis en route ! Nous avons marché, nous avons veillé, nous avons agi pour défendre l’humain !

Vous, président, vous nous avez reçus dans le petit salon vert de l’Elysée, le 25 janvier 2013. C’était après notre manifestation « monstre » du 13 janvier où nous étions effectivement plus d’un million, comme vous l’avez reconnu dans votre dernier livre ! Un million ! « Je suis lucide, avez-vous écrit, on a traversé beaucoup de moments où la contestation était forte ; le mariage pour tous : un million de personnes dans la rue ». Mais vous, Président, où votre lucidité s’est-elle arrêtée ?

Verser dans l’idéologie de l’égalitarisme – et sa corollaire du genre ? Votre gouvernement n’a rien su faire de mieux. Vous, Président, vous avez tordu le cou au droit pour y faire entrer, l’impossibilité biologique de naître de deux pères seulement ou de deux mères seulement ! Vous avez ainsi cassé la réalité biologique de la filiation homme/femme pour établir votre propre construction sociale, en dépit du réel !

Vous avez ouvert la porte à la PMA sans véritable père et la GPA sans véritable mère : priver un enfant de son père, sa mère, quel résultat pour votre quinquennat !

100.000 euros pour une GPA, que deviennent-t-ils ? Ils sont partagés entre la clinique, la donneuse, la mère porteuse & l’agence : c’est un scandaleux business de l’enfant et de la femme, M. le Président, qu’une circulaire de Mme. Taubira encourage ! Vous réduisez la femme au statut d’usine pour qu’elle produise l’enfant-marchandise.

Alors comment, vous Président dit de gauche, pouvez-vous ouvrir la porte à de nouveaux marchés de l’humain ? Comment vous, Président dit de gauche, pouvez-vous servir les intérêts de l’ultra-libéralisme économique en sacrifiant ainsi aux idoles de notre temps les droits de l’homme les plus élémentaires ? Etes-vous, vous Président, sous l’emprise de ces idoles ? Avez-vous, vous Président, succombé à la tentation d’aimer le pouvoir au point d’en oublier ses possibles carences ?

Alexis de Tocqueville écrivait, dans la Tyrannie de la Majorité : « je crois la liberté en péril lorsque le pouvoir ne trouve devant lui aucun obstacle qui puisse retenir sa marche et lui donner le temps de se modérer lui-même. » Et de préciser « Il faut toujours placer quelque part un pouvoir social supérieur à tous les autres ». Avec nos collectifs riches de sens, avec nos meetings, nos Manifs pour tous, nous sommes ce « pouvoir social » ! Ecoutez-le !

Et maintenant, vous Président de la prochaine alternance, parce qu’il y aura une alternance, en réponse à toutes nos voix, vous n’aurez d’autre choix que de réécrire la loi Taubira pour stopper ses dérives, à moins que vous ne vouliez sacrifier notre identité à « la mode du moment ».

Avec vous, chers manifestants, nous abolirons la GPA à l’échelle mondiale ! Tous ensemble, tous, nous y parviendrons ! C’est notre serment aujourd’hui ! Et l’histoire retiendra que depuis 2012 nous n’aurons pas marché en vain.

Ne laissons pas les fossoyeurs de la famille nous diviser sur la façon de réformer la loi Taubira, nous ne capitulerons pas ! Nous ne capitulerons jamais ! Notre mouvement est en marche ! Cette marche est historique ! Nous sauverons la filiation biologique ! Ce sera humainement écologique !

En avant !

Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *