Discours de Clément sur le podium du 26 mai

Clément

Aujourd’hui, je voudrais tout d’abord remercier mon père et ma mère qui me soutiennent depuis le premier jour dans ce combat à vos côtés. Je profite de cet instant pour souhaiter une excellente Fête des mères à toutes les Mamans ici présentes. Je tenais aussi à vous remercier chacun et chacune pour votre engagement, notre engagement commun, et en particulier Frigide, qui a lancé ce mouvement dont nous mesurons l’ampleur et la puissance aujourd’hui.

On nous traite, on vous traite, d’homophobes et de réacs. Mais SOS Homophobie, Act Up, et autres accusateurs se trompent d’ennemi. Je les invite à ouvrir leur cœur et à dénoncer la vraie homophobie, celle qui pousse certains médias à museler les homos lors de leur prise de parole contre cette loi hypocrite ou ce mur des homophobes qui est une honte, un scandale quand on y voit les visages de ceux qui vous représentent !

Instrumentalisé par Manuel Valls, Loïc Frossard, le président de l’inter-LGBT Normandie, a annoncé que les gays n’osaient plus sortir dans les rues de Caen, et bien je les invite à venir avec nous dans nos cortèges où ils pourront, en toute sécurité, descendre dans la rue et se sentir accueillis, dans le plus grand respect de notre différence qui est une richesse. Chez nous en Normandie, il n’y a pas que les vaches qui sont les bienvenues !

En effet, laissez-moi vous faire part du témoignage de cette mère de famille à mon égard : elle n’avait d’images de l’homosexualité que celles véhiculées malicieusement par les ultra-LGBT. Maintenant grâce à la Manif pour Tous, grâce à Homovox, grâce à vous : elle a changé son regard et elle saura accueillir avec tout l’amour d’une mère son enfant homosexuel…

Comme je l’ai dit dans mon témoignage sur Homovox, je suis, comme tant d’autres, victime du gender. Alors arrêtons l’hémorragie causée par cette théorie qui annihile la différence fondamentale et essentielle qui est à l’origine de notre dignité humaine et de notre histoire. Nous sommes chacun homme ou femme, et nous sommes tous nés d’un homme et d’une femme !

Ce projet de loi impose à tous l’idée que l’on puisse se passer de l’altérité sexuelle humaine pour engendrer (n’en déplaise à Caroline Fourest ou autre défendeurs de cette loi mensongère : nous ne sommes pas des moutons de Bergé !). Oui, le gouvernement est en train de supprimer le terme de génération pour le remplacer par celui de fabrication. Oui, le gouvernement est en train d’abolir l’engendrement, la filiation et de falsifier nos généalogies !

Monsieur Le Président, les couples hétérosexuels ont une loi sur mesure pour eux : le mariage, un contrat pour des couples procréatifs. Au risque de vous choquer, les couples homosexuels ne peuvent pas engendrer : le mariage dit « pour tous » les entraîne dans un moule inadapté.

Nous, homosexuels, demandons un référendum pour que le mariage homme-femme soit inscrit dans la constitution.

N’avons-nous pas le droit à un cadre juridique approprié ? Le droit à une union haute couture qui respecte notre différence ?

La loi Taubira sera rendue inconstitutionnelle un jour. Avez-vous peur de la différence Monsieur Hollande ? Pourquoi vouloir que les couples de même sexe entrent au forceps et contre l’avis des français dans une institution créée pour l’altérité sexuelle ? Voulez-vous détruire le mariage ? (Entre nous : mariez-vous, et on en reparlera.)

Des personnalités se sont prononcées contre ce projet, Catherine Deneuve a dit qu’elle « aurai[t] préféré qu’on améliore beaucoup le pacs (…) et régler la question de droit autrement que par le mariage. » Pourquoi, comme Ségolène Royal, que vous connaissez bien, ne proposez-vous pas une solution d’alliance civile qui apaiserait la France que vous avez divisée ?

Car oui, je vous accuse, par le manque de débat, le manque d’ouverture, et par un souci de précipitation d’avoir divisé les français, dans leurs villes, dans leurs villages, sur leurs lieux de travail, au sein même de leurs familles !

Oui Monsieur le président, vous qui déclariez vouloir comprendre tous les français, vous êtes responsable de cette fracture sociétale.

Pourquoi êtes-vous têtu Monsieur le président ? L’argent et la finance sont-ils les maîtres de la France ? Nous savons bien que votre soudaine homophilie est surtout financière et que, tenu par vos argentiers, vous ne reculerez pas, et bien nous non plus nous ne reculerons jamais !!! Car, encore une fois, nous ne sommes pas des moutons de Bergé !

Nous vous appelons à donner avec justesse ce qui est légitime à chacun.

Non, nous ne reculerons jamais car nous sommes le début d’un mouvement d’Humanité durable et fraternelle. Nous sommes une nouvelle génération, la génération 2013, celle qui enterre 68 et ses chimères.

Chacun d’entre nous doit s’engager pour transformer ce réveil. Chacun d’entre nous doit être vigilant et devenir acteur de la civilisation de l’amour.

Oui, nous voulons un référendum !

Oui, nous voulons inscrire le mariage homme-femme dans la constitution !

On ne lâche rien, ni personne !

Bonne fête Frigide, toi notre maman de coeur, qui a enfanté l’espoir de ce merveilleux mouvement !

 

2 comments on “Discours de Clément sur le podium du 26 mai

  1. Lara Gasztowtt dit :

    Merci pour ce discours très bien senti qui rappelle quelques vérités fondamentales.

  2. winterhalter dit :

    merci pour ce discours . j’ y adhère à 100 pour cent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *